Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Kübler-Ross E.

Copyright S?dhana

Leçons de vie

Kübler-Ross/Kessler - J-C. Lattès - 2002 - 253 pg

En 15 leçons, EKR nous livre la quintessence de ses réflexions sur la vie; elle qui, enseignant et pratiquant l'accompagnement des mourants, l'a jouxté il y a 7 ans. C'est vrai qu'il y a en chacun de nous un Gandhi et un Hitler, capable du meilleur comme du pire ! Comme moi, vous parlez des leçons que la vie fournit à chacun/e, agréables ou non mais toujours enrichissantes. Vous dites fort bien que l'amour est le contraire de la peur, peur de n'être pas payé en retour principalement. Mais vous insistez avec pertinence sur le fait de s'aimer soi-même, défi le plus grand à relever en abattant les barrières que l'on s'est ingénié à ériger toute la vie durant. Il y a cinq possibilités de réagir : le refus, la colère, le marchandage ou chantage, la dépression et l'acceptation. Ce qui s'avère souvent plus difficile dans le cas de divorce que dans celui de deuil. Sachant que les épreuves nous transforment, si nous savons véritablement les comprendre, nous pourrons découvrir le pouvoir de l'Univers qui est en chacun/e de nous. La gratitude est un sentiment louable s'il ne débouche pas sur quelque exercice de pouvoir ou de culpabilisation. La plupart du temps cette dernière s'enracine dans la mauvaise idée que l'on a de soi-même, se traduisant par la honte. Il faut aussi vaincre la codépendance sous ses divers aspects tout en sachant dire non sans se culpabiliser, ...ce n'est pas évident, car la culpabilisation, profondément ancrée dans le passé, le rend vivant en évitant la réalité du présent. Renoncer à tout contrôler comme les transformations qui s'opèrent à notre insu, vieillissement en tête, est une gageure presque insurmontable. Mais, il faut aussi vaincre la peur et les pires inquiétudes auxquelles nous serons confrontés à notre agonie. C'est pourquoi la vraie liberté consiste à faire ce que nous redoutons le plus et là quel défi à nous-mêmes ! Vous parlez fort justement de la colère, émotion naturelle de courte durée, qui ne doit être ni déplacée ni violente, mais un signal d'alarme de l'organisme. Il est indispensable donc d'établir un lien avec nos émotions en ne coupant plus nos sensations de notre mental. Plus de colère rentrée et destructrice, mais une expression dialoguante de celle-ci pour l'apaiser. Me copieriez-vous par hasard en stigmatisant le rôle positif et bénéfique de l'humour et du jeu (de mots, je présume !!) et en invitant à ne pas prendre la vie trop au sérieux (je dirais plus volontiers en se prenant trop au sérieux..!). Vous insistez à bon escient sur les notions de patience et de temps, tellement oubliées dans une société TGV à l'extrême rendant difficile l'assimilation des leçons des expériences (dont il nous est difficile d'accepter le bien-fondé). Apprendre à cesser de vouloir changer le cours des choses, à s'abandonner à celui-ci sans impression de faiblesse, à nager avec le courant et non contre, à pratiquer le lâcher-prise, à accepter la réalité, à pardonner et à se pardonner pour guérir ses blessures, sans que le pardon devienne une démission de ses droits, tel est le message que vous adressez à vos lecteurs. Le bonheur ne dépend pas des évènements de notre vie, mais de la manière dont nous les percevons et les interprétons. La prière de la p. 217 résume tout, elle est universelle. C'est une formidable leçon de Vie que nous donne EKR, sachant que la mort est inéluctable. Chapeau et merci Lisbeth. Dans une telle dithyrambe, il serait malvenu d'omettre le travail réalisé par David, dans le présent ouvrage " dialoguant ", qui apporte aussi sa contribution psychologique et son regard masculin dans la relatation des témoignages vécus et leurs enseignements. Top-Ten, Indispensables-Mort.

Ndl : 1854
Hits : 3695





Retour       NdL       Menu