Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Pédagogie

Copyright Sâdhana

Apprentissage de la parole (l')

Collectif - de l'Homme - 1999 - 319 pg

Que j'ai été ravi par cet ouvrage sur les jalons langagiers. Du foetus qui entend les sons au langage plus ou moins structuré de l'enfant de 4 ans, vous découvrirez les différents stades de la confection de ce mode de communication, ci-exposés avec clarté, rigueur et moult exemples réels et pragmatiques. De la lallation à l'articulation cohérente et organisée, le langage se mémorise dans l'inconscient du bébé avant de se développer dans son conscient. Tous les mots, vocables impriment son mental en pleine croissance effervescente, et le contact, maternel préférentiel des tous débuts, va agrandir sa sphère d'influence dans le besoin de reconnaissance de sa personne, en tant que telle dans le cadre familial d'abord, et de sa personnalité, (combien d'enfants disent non avant de dire oui pour affirmer celle-ci !). Dans cet ouvrage, l'on voit nettement le rôle des incidences socio-linguistiques sur la formation orale, qu'il soit bébé nomenclateur ou mondain, de la manifestation prégnante de ses désirs ou non, l'importance d'un contexte ludique, la perception de la représentation spatiale de son environnement, de l'acquisition progressive ou torrentesque d'un vocabulaire, de l'association de notions avec des choses, des situations, des états d'être. L'auteur rend attentif au fait qu'il est difficile voire ardu parfois d'établir un suivi attentif et consciencieux de ce processus parolier, quasi exponentiel, que l'enfant soit babillard, berdouilleux ou franchement intelligible ! L'auteur insiste à bon escient et pertinence sur les différences à remarquer entre les différents stades du langage, l'écart et les progrès. Il est aussi un fait notoire que le premier enfant ou l'enfant unique a plus de difficulté à assimiler l'apprentissage du langage que celui/celle qui a frère et soeur avant et dont il/elle ne fait qu'apprendre en grande partie, que par mimétisme et imitation, sachant d'une manière innée, mais aussi par observation, la facilité de communication, puis la prise de conscience de sa place dans les rapports inter-humains que confère l'utilisation du langage. J'ai été particulièrement sensible au passage sur l'enfant sourd qui sait, lui aussi, communiquer et à qui on doit le lui apprendre également. Un must pour tous parents, que je n'hésite pas à mettre au Top Ten et aux Indispensables-Pédagogie

Ndl : 209
Hits : 2780





Retour       NdL       Menu