Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Psychologie

Copyright S?dhana

Prévenir le suicide

Charazac-Brunel M. - Dunod - 2002 - 259 pg

S'il y a un évènement des moins prévisibles, c'est bien le suicide. En 1986, je jouais au flipper avec un copain vers les midi, j'ai appris le soir qu'il s'était jeté sous le train, 3 heures plus tard, alors que rien ne le laissait présager. Je ne parlerais pas de mes tentatives infructueuses, témoin d'une adolescence mal comprise... De Tatiana à Madame R. une bonne quarantaine de cas sont exposés, analysés dans les diverses situations à risques, remèdes et thérapies. Le suicide ne frappe pas que les jeunes, adolescents en mal d'être, mais aussi les vieux en mal de fin d'être, en particulier ceux à qui on vient d'annoncer une maladie incurable, Alzheimer en tête. Votre excellent ouvrage, en 12 chapitres cliniques m'a ouvert les yeux sur les multiples significations et applications de l'Oedipe, même si je ne suis pas farouche freudien, sur les conséquences d'avortements et grossesses non-désirées et sur la recherche d'identité dans le chaos identificatoire ambiant. Je suis tout à fait d'accord avec vous sur vos regards plus que pertinents sur l'opportunisme enjôleur des sectes et leurs fallacieuses déviances. Votre analyse des facteurs intra-familiaux (Libres enfants de Summerhill largement incriminés p. 139), psychiques et à risques (les 6 pathologiques de la p.143) montre à quel point les répercussions de l'environnement socio-éducatif peuvent laisser des empreintes terribles parce qu'inconscientes ou insoupçonnées. Celle des 13 points s'avère coller à la réalité actuelle avec la violence des jeux vidéos p. 131 et la trompeuse convivialité esseulante d'Internet (ce que je dénonçais vigoureusement à Vinton Cerf en personne en 1998 à la World Internet Convention de Genève devant un parterre fourni). Vous mettez aussi le doigt sur beaucoup d'idées reçues, toutes faites sur le suicide dans sa perception préventivement mythique comme " Parler du suicide va susciter l'acte suicidaire ". Si le suicidant par son acte espère échapper à la douleur, il ne prend pas en considération la douleur, l'incompréhension, voire la culpabilisation de ceux qui restent. Conclusion, le suicide, actif ou passif, est la réponse à des crises mal gérées ou que l'on veut éviter, le mot crise impliquant une évolution... J'ai adoré (excès peu bouddhique s'il en est !!) votre livre que je tiens pour un modèle du genre dans sa complétude et le considère comme la référence sur l'étude de ce phénomène. Top-Ten, Indispensables-Psychologie. Devrait figurer dans tout cabinet social, médical, psychiatrique.

Ndl : 2346
Hits : 2742





Retour       NdL       Menu