Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Pédagogie

Copyright S?dhana

L'enfant et l'animal

Montagner H. - Odile Jacob - 2002 - 288 pg

L'animal a toujours occupé une place de choix dans l'univers de l'enfant, rien qu'à voir les innombrables bandes dessinées et films animés le mettant en scène, de Mickey à Jolly Jumper, en passant par les Boule et Bill, 101 Dalmatiens, Flipper le dauphin, Belle et Sébastien, Lassie, Flicka, Aristochats, Croc Blanc, Livre de la Jungle, Speedy Gonzalez, sans oublier Sylvestre Grosminet (ah sssa sss'est sssûrrr, j'ai cru voir passer ... !!) ni l'anthropomorphisme des Fables de la Fontaine et les contes de Perrault et d'Andersen. En 3 parties et 14 chapitres, l'auteur montre magistralement comment l'animal peut être soit miroir soit exutoire des émotions juvéniles, une véritable " éponge affective " !! Commençant avec un récapitulatif historico-bio-génétique de l'animal de compagnie, il poursuit avec la différence entre le caractère de la relation utilitaire et celle domestique (venant de domus la maison). A la question de l'apport de l'animal dans le développement affectif et relationnel de l'enfant en devenir, il pose à bon escient une autre question : Quel animal pour quel enfants ? dans une panoplie allant des chiens aux perroquets en passant par chat, cheval, singe, et bien d'autres encore comme hamster, lapin, cobayes, souris, (je n'ai pas vu tellement de poissons rouges ni de boa,,,)... analysant au travers des compétences-socles (ou de base) les différentes sortes d'interactions possible, tout en veillant qu'il n'y ait pas désadéquatrion complète entre l'enfant et l'animal, on ne va pas mettre en contact un St Bernard et un jeune enfant, il y a trop de risques... . A voir les reportages sur le Salon de l'Agriculture, la fréquentation croissante des salons réservées aux salons tels Animalia et consorts, où les enfants sont systématiquement entraînés, on comprend vite le rôle prépondérant dans l'apprentissage vital que représente un animal, qu'il soit utilitaire (veau, vache, cochon, couvée !!) ou de compagnie. Les vertus thérapeutiques de leur côtoiement ne sont plus à faire et j'en ai eu un exemple probant avec mon dresseur de chiens et une classe spécialisée d'autistes, sidérant de décrispation. L'auteur met aussi le point sur la différence entre émotions et affects, ce qui n'est pas évident pour le commun des mortels. Il ressort que l'enfaat et l'animal apprennent mutuellement à organiser leur vie quotidienne, avec en toile de fond le respect réciproque de l'être vivant et de l'espace qu'il occupe. Dépasser la solitude et les peurs en donnant une sécurité affective, désintrovertir un enfant renfermé, développer la confiance en soi, la créativité, l'imaginaire, donner une image positive par la gestion de cette vie commune, susciter la communication avec d'autres personnes et/ou propriétaires aussi d'animaux, socialiser des enfants révoltés ou traumatisées, violents ou apathiques et même inclassables (comme le fait le Père Guy Gilbert dans sa Bergerie) sont autant d'éléments bénéfiques à noter dans cette relation complice. N'ayant pas eu, fils unique, de compagnon " à poil " durant mon enfance, je me suis rattrapé depuis avec une chienne (qui fait le bonheur de tous mes petits voisins) et trois chats. Ecrit avec beaucoup de finesse et justesse d'observation, donnant des repères judicieux, des conseils avisés et des remarques empreintes du meilleur bon sens, ce livre mérite amplement les Top-Ten et Indispensables-Pédagogie. A faire lire à tous les parents qui hésitent encore à offrir un animal, compagnon des joies et tristesses de leur progéniture.

Ndl : 2381
Hits : 2977





Retour       NdL       Menu