Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Tibet

Copyright S?dhana

Plaidoyer pour le bonheur

M. Ricard - Nil - 2003 - 364 pg

Garçon, un ricard siouplaît avec deux glaçons, pour M'sieur l'avocat, avant sa bienheureuse plaidoirie. En 24 chapitres (comme les 24 heures du...) le bonheur est envisagé sous ses divers aspects plus de 13 p. , méthodes, pratiques, incidences multiples, pour définir le chemin qui y conduit (Sukkha, va-t-y ou va-t-y pas, dixit la Terre Pure !!). J'ai lu avec beaucoup d'attention votre MRPb (voir couverture, je vous prie) et j'ai, dans le foisonnement d'anecdotes et de citations tibétaines (que l'on retrouve aussi dans le Zen... et dans les sagesses amérindiennes... cf les deux manières de voir le monde par ex. p. 214), particulièrement retenu " Nous devons être le changement que nous voulons dans le monde " - Gandhi p. 329 (ce qui implique d'être libre pour entreprendre un chemin intérieur) et " A quoi se tourmenter pour ce qui n'existe plus et ce qui n'existe pas encore " p. 164, cette dernière phrase résumant merveilleusement le caractère d'insatisfaction de doukkha selon la définition de mon maître. Vous analysez avec perspicacité ces émotions perturbatrices qu'il nous faut savoir gérer avec judiciosité, et dites avec justesse que le bouddhisme ne prône pas l'abolition des désirs, mais bien la libération de leur asservissement, ce que je répète inlassablement à mes élèves. Plutôt que d'introspection impliquant un regard statique plus ou moins nombrilique, parlez de l'investigation active des mécanismes mentaux, ce qui est l'essentiel des enseignements du Bouddha afin de nous libérer de la souffrance omniprésente, obstacle au bonheur, CQFD... En référence à l'homme tronc de la p. 104, puis-je dire que la question de savoir si on voulait être coupé en rondelles ou en lamelles, en largeur ou en longueur... a taraudé nos élucubrations scoutes, Komtiveutichoise, bonz'ami !! Entre le Madison (EEG et non Square Garden) et le choix de Sophie, j'ai apprécié que vous disiez que la loi du Talion n'inclinait pas vraiment au bonheur, rien qu'à voir encore aujourd'hui entre sémites de tous bords; j'ai souri au Bonheur National Brut, très productif en quelque sorte !! Conclusion: intéressante plaidoirie (avec nombreuses pièces à conviction...!) pour le bonheur que je ne peux que recommander dans son essentialité à savoir : cesser à tout prix de chercher le bonheur à l'extérieur de soi-même, le créer en soi d'abord, le vivre ensuite avec rayonnance pour le transmettre aux autres, car est-ce vraiment une faute, un mal, que d'être heureux, ce à quoi tendent toutes les religions en général, dont celles monothéistes entre autres... ? Juste une petite question : jusqu'à quel point peut-on aider les autres à être heureux, j'aimerais bien connaître votre réponse. merci d'avance. Après lecture assidue et componctive, j'ai bien apprécié votre réflexion bouddhiquement réaliste sur un thème que j'étudiais, il y a plus de 40 ans en philo à Henri IV, à savoir " les propos sur le Bonheur" d'un certain Alain. Enfin, le plaisir étant lié à la dopa(g)mine, il ne peut être qu' EPOnyme bien sûr, vous avez dit b... !! Et, comme c'est l'heure du pastis, je vous mets avec cordialité aux Indispensables-Bouddhisme et même Généralités, à la bonne vôtre...

Ndl : 2611
Hits : 3891





Retour       NdL       Menu