Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Spiritualité

Copyright S?dhana

Adieu l'église, chemin d'un prêtre ouvrier

J. Meurice - l'Harmattan - 2004 - 159 pg

Cher Frère Jacques, que j'ai adoré votre ouvrage !! Nous avons plusieurs points en commun, le scoutisme et les Signes de piste dévorés avec frénésie, la moto (car vieux motard que jamais !!) passé du simple au double à savoir de 175 à 350, une spiritualité vivante avec toutefois un esprit solidemment contestataire et indépendant. Comme vous, j'ai failli devenir prêtre ouvrier tant il me semblait indispensable, dans ma jeunesse (même protestante!!), de témoigner que le Me Jésus était Au monde. J'ai suivi avec beaucoup d'attention votre parcours de vicaire, socialiste, syndiqué lamineur et non laminé !! Vous soulevez beaucoup de lièvres fort dérangeants dans vos relations avec la hiérarchie ecclésiale, dans vos prises de positions tant dans la Foi critique, Vivre l'évangile, il y a deux théologies... que dans votre manifeste d'août 1968, que dans la condamnation pure et simple du syndrome pédophilique qui atteint l'église dans sa chaste pruderie célibataire bien hypocrite. Vous dénoncez avec vigueur le détournement du message du Me Jésus par Opus Dei, intégristes de tous poils, et surtout institution vaticane avec Paul VI (vous l'homme marié civilement) et Jean-Paul II le Régressiste. Alors, demain une église sans prêtre ? A croire votre diatribe contre la religion " Ce dont il faut à tout prix libérer l'humanité c'est de la religion, de toutes les religions ... devenues des dangers pour l'humanité " (rejoignant ainsi ce que je ne cesse de proclamer sur www.bouddha.ch/transcendance.htm Les religions ne sont que mainmise déguisée (à l'insu du plein gré) sur les consciences, excluant toute spiritualité à partir du libre-arbitre et du discernement "), les jours de l'Eglise sont comptés, car elle n'a vécu que pour elle-même et non pour les autres en dépit de ce qu'elle n'a cessé d'affirmer, surtout lors des Journées Mondiales de la Jeunesse que vous fustigez avec véhémence; ce en ayant raté plusieurs tournants capitaux (et non capiteux, quoique..., hé, hé, mes Borgia !!). Qu'ils sont éloignés de l'église la solidarité, le respect des petits et des plus pauvres (en dépit de l'abbé Pierre), la lutte pour la liberté, le goût et la recherche de la justice (église qui s'est alliée à Pinochet pour des raison bien mercantiles). Mercantilisme qui a aussi provoqué le suicide de Soeur Sourire (" Dominique, nique, nique...". Comme moi, vous ne croyez pas à la fin du Me Jésus telle que l'église chrétienne, dogmatisée à l'outrance, s'est évertuée de la colporter pour culpabiliser adamiquement ses ouailles, mais vous insistez sur la teneur du message que cet homme d'équilibre et raison, bon vivant, était venu apporter avec son copain Saint Judas !! Merci d'avoir dit que Bouddha n'était pas un dieu (traduction des besoins de l'homme) mais sans doute mieux que cela. Vous rejoignez au Top-ten du millénaire, " Ce grand silence des prêtres ", Jésus sans l'église ", " Pourquoi je ne suis pas musulman " pour avoir osé dire la vérité. Bravo et j'espère que cela va être un formidable encouragement pour une prise de conscience collective d'une mystification bi-millénaire et pour vos droits d'auteur. Merci de votre témoignage de Foi authentique.

Ndl : 2802
Hits : 3375





Retour       NdL       Menu