Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Me Jésus

Copyright S?dhana

La vie en plénitude ou la voie de Jésus de Nazareth

J. Larose - l'Harmattan - 2004 - 225 pg

Vous connaissez suffisamment mes opinions sur le sujet du Me Jésus pour n'avoir pas besoin de vous imaginer que j'ai quasiment épluché cet ouvrage. J'ai été déçu en bien, doux euphémisme pour ne pas dire carrément enchanté de voir reprises par un prêtre les nouvelles thèses du message du Me Jésus - né juif et mort juif - (thèses qui commencent à gagner du terrain par rapport aux sempiternelles sornettes récurrentes...) argumentées par une lecture ésotérique et non plus au pied de la lettre des textes apocryphes (évangile de Thomas entre autres) et canoniques. Même s'il y a un certain parfum paulinien, une référence appuyée aux textes du Nouveau Testament et un Dieu extérieur qui flottent en arrière plan, le propos en 8 chapitres est clair, contrastant en de nombreux points et diantrement d'avec la version vaticano-papale (on croise Drewermann, Teilhard de Chardin, Gandhi, Confucius, A. Jacquard, le Coran, et même Bouddha !! qui n'a jamais parlé de mal p. 168); par exemple, au lieu de péché qui de fait de l'homme un robot confessionnel, irresponsable et assisté (et non point libre et autonome) par obéissance aveugle à des croyances, car on pense pour lui et il n'a qu'à obéir (c'est ben vrai !! mon épiskopos = surveillant p. 183), l'auteur le remplace par erreur, ce qui ôte le couvercle de culpabilité (je parle plus volontiers d'ignorance...) et de la culpabilisation, générant le pouvoir par la peur de la faute; viennent ensuite les notion de confiance qui contrecarre la peur, de libre-arbitre et de discernement permettant de penser par soi-même, de construction d'une vie durable (par le développement, je suppose ??), de transparence entre intérieur et extérieur, de l'indispensable séparation de l'église et de l'état p. 113 (ce qui devrait exclure tout gouvernement religieux, loin d'être le cas surtout avec l'Islam..!), du statut égalitaire de la femme (et pan pour les misogynes phallocratiques !!), de la tolérance des autres formes de philosophies et de religions. J'ai beaucoup aimé les définitions données et précisions apportées en divers endroits comme p. 30/31, p. 81 sur les 3 facettes (major !!) de l'amour, dans les nombreuses notes (p. 82 " la première mention du mot de christianisme de trouve dans la lettre d'Antioche aux magnésiens en 110 ap. J-C et repris par Tertullien vers 200 !!) et annexes très intéressantes et fournies; ai surtout apprécié de voir corroboré ce que je n'ai cesse de répéter véhémentement depuis plus de 10 ans " La religion est une chose, la vie spirituelle intérieure en est une autre " p. 155 voir www.bouddha.ch/transcendance.htm . Puis-je préciser que profane n'est pas le contraire de saint, mais veut dire ceux qui restent devant le temple, donc qui n'ont pas accès aux mystères. Alors, un sage meneur d'hommes, ce fils d'Homme, à coup sûr OUI quand son message prône un changement de mentalité (disons plutôt de regard sur soi-même et le monde) par le truchement de modifications de la manière de penser, ce que Bouddha avait enseigné 550 ans auparavant dans le Noble Octuple Sentier qui ne se différencie pas trop de la Voie du Me Jésus. Top-Ten, Indispensables Me Jésus. Au fait, Jean, l'important dans l'Édition, c'est Larose (appréciez le jeu de mots d'éditions... je vous prie !!) comme dirait Maisonneuve, auteur du " Jésus sans l'église " qui va nettement plus loin que vous ...

Ndl : 2908
Hits : 2448





Retour       NdL       Menu