Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Copyright S?dhana

La Bible immorale

N. Rousseau - Louise Courteau - 2006 - 567 pg

Oh, mon dieu, vous avez dit immorale, Normand, p'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non, que c'est bizarre !! Trêve de billevesées, que votre livre m'a rempli de satisfaction, car je n'ai cesse comme vous de dénoncer les incohérences notoires, les paradoxes criants d'une religion se recommandant d'un Dieu vengeur, des armées, jaloux comme un pou, adepte de la confrérie cannibale des dieux païens, ne rechignant nullement sur la chair sacrificielle... qui, néanmoins a formellement stipulé " Tu ne tueras point ". En 4 parties : sacrifices humains (ce que ne pratiquaient pas les religions égyptienne, zoroastrienne... en n'oubliant pas que l'eucharistie célèbre le sacrifice humain de Jésus...! (pour lequel il a réservé plusieurs paragraphes fort décapants) avec en prime celui des premiers-nés Ex. 22/28 Ez. 20/26), esclavage à hue et à dia, infériorisation de la femme (impure, prostituée, esclave souvent sexuelle, génitrice patentée...), guerres saintes (croisades, dragonnades contre les camisards huguenots, colonisation intensive... ), massacres (Déluge humanocide, épisode du Veau d'or, Sodome et Gomorrhe, St Barthélémy...), meurtres religieux (Inquisition, Cathares, sorcières, Templiers...) et 22 chapitres, l'auteur dénonce la bi-millénaire duperie mensongère de l'Église déclarant la Bible sacrée, révélée par Dieu (que finalement l'homme a créé de tous pièces pour se justifier...). Or, cette même Bible (dans la version de Jérusalem) n'est que la mythologie des Hébreux et de leur Dieu unique (voire inique) passée ici au crible des 4 arguments: culturel (bénissant la misogynie  gangrenant tant le christianisme que l'islam pendant deux millénaires par le truchement d'un péché dit originel, d'une infériorité congénitale...), fondamentaliste et son corollaire d'infaillibilité, humain (rejetant sur les hommes les crimes commis au nom des textes sacrés), sacrée ou sainte (même si elle manifeste à maintes reprise une intolérance crasse, un fanatisme déjanté, une fallaciosité éhontée..).  Alors, l'immoralité de la Bible qui touche t-elle ? Yavhé en premier lieu parce qu'il ordonne, puis Moïse, Josias, Daniel, David, Elie, Jéhu, Gédéon, Elisée (pas les champs !!),  Macchabées, Ehud, Otniel, Nabuchodonosor et consorts du même acabit meurtrifère, même Paul (lapidation d'Étienne en prime) et Pierre dans le Nouveau Testament puisqu'ils exécutent au nom de ce même Yavhé. Cette immoralité est due à 3 accidents notoires: conversion de Constantin,les conversions forcées issues de l'alliance du sabre et du goupillon, croissance de l'Europe et colonisation à tous crins (de cilice, je présume !!). Il est à souligné que l'auteur démontre à juste titre l'impact judaïque sur l'Islam (le Coran s'inspirant de l'ancien Testament) et fait à juste tire un rappel comparatif avec d'autres religions telles bouddhisme (Ashoka en prime !!), hindouisme, jaïnisme, taoïsme, confucianisme... par rapport auxquelles le christianisme a généré un recul spectaculaire pour l'humanité. Juste une petite rectification : Bouddha n'a jamais dormi sur des épines, mais de l'herbe Kusa; rien n'indique qu'il ne se lavait pas régulièrement (à part la période d'ascétisme précédant son Eveil) et il ne se promenait pas nu puisqu'il portait la robe des moines faite de bouts de tissus issus des linceuls des cimetières; ensuite Lao Tseu chevauchait un boeuf et non en âne... bonnet pour vous, Normand !! Par contre, je le félicite pour avoir mentionné précisément l'anti-judaïsme et non l'anti-sémitisme que l'on met actuellement à toutes les sauces. Alors le christianisme, la religion la plus meurtrière et la plus criminelle ? Votre démonstration le confirme, sans oublier que l'islam n'est pas en reste dans ce domaine. Puis-je enfin ajouter qu'en dépit du diable sur la muraille qu'a méthodiquement et vigoureusement dépeint l'auteur fustigeant ce best-seller, il y a des passages de hautes spiritualité et poésie dans les livres sapientiaux : Sagesse, Ecclésiaste, Ecclésiastique, Cantique des Cantiques... comme quoi il faut savoir trier le bon grain de l'ivraie ce que n'ont pas su faire les religions judéo-islamo-chrétiennes. BRAVO : Incontournables, Indispensables-Contestation/Christianisme, Top-Ten et Top-ten du Millénaire (plus spirituel que religieux, espérons le !!) pour ce réquisitoire cinglant, non dénué d'humour et de vivacité, dénonçant un livre dit sacré - cette Bible qui a instigué le totalitarisme du catholicisme, tout comme ceux de l'Orthodoxisme et du Protestantisme " Hors l'église point de Salut, Hors le Christ point de Salut ", révélée par Dieu - livre rempli de sang: de la circoncision à la femme lapidée en passant par celui des guerres, massacres, génocides pour causes d'invasion du territoire du " peule élu " (qui impuissant et opprimé a rêvé de dominer les nations), conversions forcées etc.. ; il incrimine à bon escient les 3 religions monothéistes du Livre de s'être " divinement " faites complices de ces atrocités. Finalement le vrai Dieu ne s'est pas révélé  et selon une de mes phrases favorites " Ces dieux que l'homme a fait et qui n'ont point fait l'Homme". A faire lire d'urgence et impérativement par mesure de sauvegarde spirituellement universelle à Vaticanas,  Octopus Dei,Témoins de Jéhovah et autres fondamentalistes du même acabit, mais aussi aux ayatollahs, mollahs, rabbins littéralistes . Faites sauter les stocks et les religions avec pour que l'Homme retrouve, sans soumission à un pouvoir extérieur ni sacrifice iniquement injustifié, la dignité du divin (nature de Bouddha, cosmique...) qu'il contient caché en lui depuis l'Éternité.

Ndl : 3369
Hits : 1871





Retour       NdL       Menu