Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Santé

Copyright S?dhana

Tout savoir sur les infections nosocomiales

Dr. B. Gachot/P. Ledrappier - Favre - 2009 - 183 pg

Que l'ai-je attendu ce livre, presque le temps de faire un enfant. mais cela devait être très conséquent pour un tel ajournement.... Bon, alors que sont ces I.N ? Les plus connus sont staphylocoque doré, streptocoque, entérocoque, légionelle, acetinobacter, pseudomonas, candida... qui peuvent se développer selon 3 facteurs de risques. En 4 thèmes et 3 interrogations : de quoi s'agit-il, quelle est l'importance des risques et que faire, cet ouvrage démontre comment on pourrait faire de grandes économies (ce sont les caisses maladies qui vont se réjouir...lol) en dépistant, prévenant ces I.N. Mais encore faut-il que le système immunitaire des patients, entre soi et non soi, et de 4 sortes: spécifique, non-spécifique, humorale et cellulaire soient bien diagnostiqués (3 situations précises, 3 modes de contamination, 5 facteurs de risques, 7 sortes d'infections selon les classifications ASA, NISS; d'Altemeier), interférons et transferrines à l'appui... La réaction inflammatoire s'effectue selon 5 phases de celle de la modification du flux sanguin à la celle de cicatrisation, la 3è se divisant elle-même en 3. Sachant que la lymphe est particulièrement concernés, les auteurs décrivent tissus et organes lymphoïdes dont la moelle osseuse, rate et ganglions. Continuant leur description organique avec le tube digestif, on apprend qu'il existe 3 sortes de flores digestives, ainsi que des flores cutanée, buccale et vaginale. Mais qui dit infection dit bactéries dont celles Cocci à Gram positif et à Gram (Am Stram..!!) négatif. Ensuite on passe aux grandes sortes d'infections : urinaires, cathetérales, pneumoniques, virales. Comme de bien entendu dans de tels ouvrages médicaux, on croise nombre de sigles : MLSB, GISA, BLSE, CLIN (sans d'oeil !!), ECBU, SRAS, ATU, CMV... L'ouvrage se clôt sur un exposée des normes et dispositions de lutte contre les I.N en France. Après lecture de ce livre, peut-on affirmer qu'il est dangereux de se faire soigner en milieu hospitalier, d'aller chez son dentiste, son acupuncteur, voire même le tatoueur... ? Entre 59 et 73 % des personnes interrogées le pensent, et j'irai volontiers dans leur sens en disant que trop d'asepsie tue la sepsie, que la température ambiante trop élevée des hôpitaux favorise la prolifération des virus et microbes (ceux-ci meurent en dessous de 18°), ce tout en prenant conscience des progrès immenses dans l'amélioration de l'hygiène qu'a initié I.P. Semmelweis, rien qu'en se lavant les mains (à condition que cela ne devienne pas un TOC...!). Il est certifié que nous hébergeons harmonieusement quantité considérable de microbes (faisant partie de notre bouclier immunitaire) pouvant par un concours de circonstances passer du stade défensif à celui agressif et porter atteinte à notre santé avec parfois des issues fatales. J'ai lu avec assiduité, attention, parfois même délectation (à certaines vérités dérangeants !!) cet ouvrage que je mets aux Indispensables-Santé, Incontournables, Top-Ten du Millénaire pour les clartés rigoureuses qu'il apporte sur les véritables causes de lourds "silences " me(r)dicaux...!!

Ndl : 3652
Hits : 1088





Retour       NdL       Menu