Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Essai

Copyright S?dhana

Dieu, l'hypothèse erronée

V. Stenger - H&O - 2009 - 350 pg

Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer disait Voltaire. C'est ce que démontre scientifiquement l'auteur en 10 chapitres. Un peu comme St Thomas, il ne croit que ce qui peut être scientifiquement prouvé, et les preuves cosmiques d'un monde peu accueillant dénotent l'illusion d'un dessein intelligent, ID avec ou sans idée !!. Selon méthodes et modèles, il part à la recherche d'un monde au-delà de la matière pour pallier aux échecs de la Révélation. Car les croyances traditionnelles sont truffées de contradictions et d'erreurs flagrantes et Stenger de clarifier les choses et points de vue opposés. Ce Dieu bouche-trou ou caché (selon 7 arguments) a t-il réellement créé ce monde qu'il a abandonné à lui-même entre quark up, quark down et électron ?? Question à laquelle tentent de répondre naturalismes méthodologique et métaphysique par la plausabilité de l'argument de l'absence de preuves. La réfutation scientifique d'un modèle de Dieu en 8 points en observant un argument générique en 5 items est méthodiquement implacable selon divers critères (5, 3, 6, 8, 4) où il est dit que l'univers n'est pas parfait, que Dieu n'est pas tout-puissant donc qu'il n'existe pas. CQFD !! Vient ensuite 3 chapitres fort denses d'explications intensément scientifiques où l'on croise Paley, Darwin (dont la théorie de l'évolution n'implique pas l'origine de la vie elle-même), Sagan, Hawking, Graig, Fibonacci, Hobbes, Gonzalez( sans speedy..!), Popper, Empédocle, Galien, Bouddha, Hume, Behe, Dembski, Halley (luia..?!), Lemaître, le pape JP II, Descartes, Newton, Robert Boyle (ancêtre de Susann..?!!)... Bien sûr comme avec Dawkins, il y a un couplet réquisitoire (moins acerbement développé ici) contre les créationistes, évangéliques et consorts, complexité irréductible à l'appui. Religion et science ne font pas bon ménages et les multiples batailles politiques sont là pour l'attester. Une des plus grandes découvertes entre l'esprit et l'âme est celle du cerveau grâce à Willis (pas celles de Gisèle, je présume ..!!) qui se révèle par IRM, TEP, TEMP. EEG des plus passionnantes. De la part d'in scientifique, il ne fallait pas s'attendre à la reconnaissance de pouvoirs paranormaux, de matérialisation visible de la force de vie, même si, en dépit de la PES, l'effet Kirlian est là pour le prouver... Un sous-chapitre intéressant est consacré (doux euphémisme !!) à la prière, dont les effets concrets sont des plus improbables, discutables, sans effet voire même néfastes, STEP (station d'épuration des Pensées, je suppose ?!!) qui s'en dédie. Est-ce un miracle que de créer de l'ordre par l'échelle de Planck, selon sa longueur, dans son temps et sa sphère, eu égard l'incertitude d'Heisenberg: alors... planquez-vous !! Entre les invariances de position et de jauges, dans une loi de cause à effet digne de celle du karma bouddhique, l'argument cosmologique de la kalâm (ité.. ??!) a déchaîné les philosophes dans un univers sans bord ni big bang. Au fait, qu'est-ce que la vie: un réglage fin de 5 (parmi les 24) paramètres les plus importants comportant hélium, béryllium, carbone (pour une particule de celui-ci Dieu aurait envoyé son fis pour mourir en martyr...!!), oxygène dans des équations quantiques ? L'auteur aligne des chiffres et de % qui montrent le gaspillage cosmique qu'aurait créé délibérément Dieu, bizarre... n'est-il pas ? Saviez-vous qu'une année lumière représentait 9, 45 billions de kms..? Viennent ensuite 4 chapitres qui m'ont réjoui par la confirmation de ce que je pense et dis depuis plus de 15 ans, sur l'échec de la révélation de dieux que l'Homme a créés et qui n'ont point créé l'Homme. Je laisse lectrices et lecteurs découvrir erreurs et invraisemblances historiques de bases intellectuelles (et non divines) définissant à différentes époques des codes socio-moraux érigés en Vérité Divine, alors que l'Orient dans sa sagesse les avait formulés humainement (Lao-tseu, Confucius, Bouddha, Mahavira..) et que la nature pratique naturellement. Entre souffrance rédemptoirement doloriste et compassion bouddhique, le bon et le mal existent-ils ? Peut-on vivre dans un monde sans dieu surtout quand on connaît l'impact néfaste de la religion (atrocités commises au nom de Dieu...) sur les sociétés. OUI, si on dépasse la crédulité naïve et primaire pour devenir responsable (celui qui donne les réponses...) et là je parle plutôt de Grandes énergies, puisque tout est fréquence vibratoire dans le Cosmos. J'ai particulièrement apprécié son dernier clin d'oeil au bouddhisme, nirv'à na... (nas) à l'appui et ce n'est pas rien !! La bibliographie de 13 pages témoigne de l'argumentaire détaillé et du sérieux de sa démonstration. Conclusion: après " Pour en finir avec Dieu " de Dawkins, l'auteur enfonce encore un peu plus le clou (sans rapport avec la Croix ...hi !) entre dieux possibles et impossibles selon 8 items et 11 hypothèses, d'une manière moins pamphlétaire et agressive dans un propos à connotation nettement plus humaniste et serein, comme aussi le fait que l'auteur même s'il décoche ses flèches acérées contre les religions reconnaisse avec sincérité la beauté des chefs d'oeuvre artistiques qu'elles sont suscités tant architecturaux, littéraires, picturaux, musicaux... Puis-je dire que j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et terminerai avec Woody Allen " Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse !! ", oui, celle de son hypothèse erronée. Indispensables-Essai/Contestation, Incontournables, Top-Ten du Millénaire pour réduire à néant une bonne fois pour toutes le carcan conscienciel du pouvoir coercitif de mythes fallacieusement érigés en croyances-vérité irréfutablement absolues et culpabilisantes.

Ndl : 3708
Hits : 1480





Retour       NdL       Menu