Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Dossier

Copyright S?dhana

Le sexe au Vatican

C. Abbate - Michel Lafon - 2011 - 415 pg

Enfin, on va tout savoir, en 44 chapitres, sur les turpitudes homo et hétérosexuelles de Vaticanas, ô combien nombreuses et pas piquées des hannetons !! Je dois tout de suite prévenir les prunelles chastes de s'abstenir, il y a des passages assez croquignolets et descriptions fort précises voir hard. Evidemment dans une structure sociale unisexe (séparativement), un des deux grands problèmes est l'homosexualité sur lequel l'auteur a mené une minutieuse enquête, inédite en la matière, parce que jusqu'à présent on avait soigneusement mis sous le boisseau le " mal italien " qui a fleuri en particulier sous Henri III et ses mignons, sans parler des stupres fornicatoires des pontificats Borgia parmi d'autres tout aussi inavouablement délurés, mais cela ne touche pas que les gays, mais aussi des lesbiennes. L'autre grand problème est celui des prêtres mariés, fiancés, amants (n'oublions pas que 2 papes furent mariés et eurent des enfants dont un pape, shocking, avez-vous dit ??) mettant ainsi leur vocation initiale en port-à-faux avec un amour humain sincère et honnête qui laissent dans l'ombre beaucoup de " rivales de Dieu " (voir NdL sous titre) vivant ainsi l'enfer d'une situation irrégulière aux yeux de Vaticanas voire même ruptures déchirantes, moyennant finances tacites: Marzia, Paola, Frederica, Odette, Carla (pas la Bruni !!)... Tout au long de ces chapitres, on a le droit à d'édifiants témoignages, allant de Michele à Don Andréa, de la détresse dans laquelle le tabou (hypocrite, osons le dire en face) de l'Église à l'encontre du sexe a plongé des siècles durant et plonge encore, dans les affres d'une frustration inhumaine, hommes et femmes qui pour la plupart ne demandent qu'à vivre plaisirs et vie sexuelle normalement, car c'est justement ce tabou qui engendre les déviances (en dehors de cas "naturels " d'homosexualité) et les "rhabillage à la p'tite sauvette " de prêtres dans voiture ou hôtel de 2è classe. Au fait, je signale que le Me Jésus, comme tout bon juif devant assurer sa descendance, était bel et bien marié vraisemblablement avec Marie de Magdala (ou -Madeleine). Le célibat des prêtres promulgué vers 1125 est un injustifiable carcan-prison contre-nature que l'église a fomenté pour mieux contrôler ses serviteurs, éviter toute responsabilité gênante et ne pas laisser des héritages échapper à ses convoitises cupides. Face à la montée des multiples mouvements Néo-évangélistes plus joyeux, plus tolérants voire même carrément laxistes ou encourageants, l'église catholique, dans sa sclérose " faciste ", figée, figeante et culpabilisatrice en diable, perd autant sa crédibilité que ses ouailles. Serait-ce le fameux tournant de l'ère du Verseau ?? Profondément touché par ces cris d'alerte cristallisant (sans h... je précise !!) comme par le désarroi psychologique provoqué par le silence embarrassé " d'ensoutannés " à Rome ainsi que le diktat éhonté d'une hiérarchie jouissive de son pouvoir d'abstinence, j'aurais bien aimé, qu'en ces temps de " levers de voile ", l'auteur aborde avec plus d'assiduité la douloureuse question de la pédophilie qui n'est qu'un épineux " crime sexuel " de plus à imputer à la SECAR, toutefois en indiquant qu'elle n'en est pas la dépositaire unique, loin de là, mais odieux car s'attaquant à l'innocence enfantine sous l'emprise de la respectabilité écclesiale. Indispensables-Contestation voire Incontournables pour avoir mis le doigt sur la lâcheté, ô combien hypocrite et coercitive, d'une institution cléricale qui viole tant les consciences que les corps en laissant des cicatrices, en majorité i-refermables en raison de leur violence et profondeur ancrées ad aeternam dans la psyché humaine. BRAVO !!

Ndl : 3908
Hits : 1021





Retour       NdL       Menu