Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Religions

Copyright S?dhana

Les religions face aux femmes

A. Buisset - Originel-Accarias - 2008 - 414 pg

C'est le 4ème ouvrage de votre plume, Ariane, que j'ai le plaisir de recenser, après la réconciliation entre laque et riz...!! Evidemment, depuis que l'homme existe, la place de la femme a été sujet plus qu'épineux épineux entre machisme invétéré et féminisme revanchard. Vous passez en revue, d'une manière impartiale et minutieuse, les grandes religions, tant occidentales qu'orientales dont vous analysez avec une pertinence méthodique leurs rapports avec la gente féminine et l'on découvre beaucoup de paramètres souvent inconnus et sujets à caution. Donc, l'auteure passe, dans la première partie, en revue judaïsme, christianisme, Islam, bouddhisme (le vinaya règle monastique inféode les femmes abusivement aux moines le privant d'ordination complète, désolant n'est-il pas ??, hindouisme, taoïsme et confucianisme selon lois conjoncturelles et structurelles, règles, préceptes, diktats et l'on voit au fil des pages que la femme n'a jamais été l'égale de l'homme ni reconnue véritablement à son niveau, reléguée qu'elle a toujours été au rang de séductrice, tentatrice, sorcière dès qu'elle accédait à un quelconque niveau de connaissance mettant en péril l'hégémonie mâle. Dans la seconde partie, elle fustige la religion comme alibi de la domination et les fausses lois religieuses, entre lettre et esprit, menant à des paradoxes flagrants trahissant les messages initiaux, comme dans le judaïsme où le lignage par les femmes ne leur accorde aucune reconnaissance prééminente. J'ai fort apprécié les nombreuses références à l'évangile de Thomas, mon préféré car il restitue le véridique message du Me Jésus, scandaleusement détourné ensuite par St Paul et certains pères de l'Eglise, manipulé ad libitum par Vaticanas et l'Inquisition. Si le problème de la force, entre essentialisme et constructivisme, peut être considéré comme vertu, la sexualité mal interprétée a généré la peur des femmes et des pratiques concernant le corps de souffrance, entre garçons et filles manqués !! J'ai été carrément stupéfait de voir le peu voir l'absence totale de femmes remarquables dans chaque tradition et me suis délecté avec à Sainte Augustine (p. 315) pendant de St Augustin connu pour son misogynisme affirmé. Il est temps que l'humanité retrouve son éternel féminin dans l'éveil, en revenant avant Sumer ou en se référant aux fondements de la culture celte. D'adultère à virginité, en passant par avortement, contraception, devoir religieux de la procréation-maternité, divorce, excision, homosexualité, lapidation, mariage meurtre, prostitution, règles, viol, vous pourrez vous rendre compte de l'esclavage auquel a été soumis la femme depuis plus de 2'500 ans, en la torturant, voire même en l'exterminant, enfant unique=garçon. Dans le chapitre consacré à l'Islam, j'ai appris que des sourates de la période mecquoise avaient été occultés au profit de certains de la période médinoise, ce qui expliquerait... Après des siècles d'injustices religieuses, il est grandement temps que la véritable spiritualité, non dogmatique et ni oppressive, permette de se libérer du connu ou conventionnel pour que l'être humain réalise ses deux faces antagonistes Vu sa complétude informative, je le mets illico aux Indispensables-Religion, Incontournables, Top-ten du millénaire pour que toute personne, honnêtement soucieuse de sa prochaine, prenne conscience de la dévalorisation préjudiciable qui l'a prétéritée depuis Adam pour lui rendre enfin son entière dignité bafouée par des porteurs de zigounette infatués du pouvoir que celle-ci leur confère !!

Ndl : 3979
Hits : 930





Retour       NdL       Menu