Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Ecologie

Copyright S?dhana

L'atome vert

J-Ch. de Mestral - Favre - 2011 - 139 pg

Et en avant tout pour un combustible plus écologique, n'est-il pas J-ChdM ?? Ayant été directement témoin, comme radio-amateur de l'appel de détresse lancé par UB5EDU le 26 avril 1986 concernant la centrale de Tchernobyl, j'avais déjà été alerté par les dangers que représentait l'énergie nucléaire fissile, corroborés par la récente catastrophe de Fukushima. Maintenant, nombreux sont les gouvernements qui ont pris la décision de renoncer à ce genre d'énergie en démantelant les installations nucléaires existantes pour les remplacer progressivement par les énergies solaire et éoliennes, ce qui demandera encore un certain temps vu leur début laborieux. Alors entretemps, y aurait-il une solution aux fameux problèmes qui hantent les anti-nucléaires patentés, à savoir ceux de déchets et sécurité ? L'auteur ressort des archives des années 50 à 70, une idée qui même perfectionné dans les années 90 n'avait pas réussit à convaincre techniciens et politiciens, celle des réacteurs au thorium, en remplacement de ceux à l'uranium et au plutonium. On doit la réhabilitation de cette découverte de réacteurs à sels fondus (MSRE- LTFR) au Dr. Alvin Weinberg, réacteurs THTR 300 en Allemagne, USPO/KSTR en Hollande, AHWR , MOX. On notera avec sourire que c'est principalement sous les présidences démocrates américaines que ce procédé trouva une attention particulière et encouragements effectifs. Qu'est-ce au fait que le thorium ? Vous le saurez dans le chapitre 3, élément découvert dans un minerai noir par J-J. Berzelius. Suivent, dans 7 chapitres. des explications scientifiquement techniques (OMEGA, MTA, ATW, ADEP, MEGAPIE, ADS, THOREX...) pour atomistes convaincus (CERN, CEA, GSI, par la cascade intranucléaire avec équations et croquis démonstratifs à l'appui. De ce fait, on apprend que le mouvement est en marche (Chine, Inde, Japon, Europe, Russie, Canada, USA...) par le truchement du GIF (pas les fichiers du même nom !!) conjointement avec l'AIEA, incluant le LTFR dans les critères des réacteurs de 4è génération. Parmi les arguments en sa faveur : sécurité, abondance, durée de vie des déchets considérablement réduite, non-prolifération pour usage militaire, élimination des déchets actuels par incinération quasiment radicale. Donc, on peut conclure que le thorium s'avère être le combustible nucléaire "vert " du futur pour un développement durable qui devrait séduire, entre autres, les écologistes pus et durs. Je le mets aux Indispensables-Écologie pour inciter toute personne (consommateurs comme producteurs) à réaliser que le nucléaire (civil) a encore de beaux jours devant lui.

Ndl : 4024
Hits : 814





Retour       NdL       Menu