Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Divers

Copyright S?dhana

Mozart pour les Nuls

Th. Geffrotin - First - 2013 - 366 pg

Ah ! que je suis heureux et comblé, un Nul pour mon compositeur préféré et sa flûte enchanteresse (correction indispensable et traduction rigoureuse... seule oeuvre que j'emporterai sur une île déserte, la connaissant par coeur !). Si Bach impose par sa rigueur méthodique, Mozart charme par sa légèreté fluide et séductrice quoiqu'il se sublime dans certaines oeuvres très sérieuses comme le Requiem, la messe du Couronnement, ou Don Giovanni et ne doit pas être réduit archétypiquement à ses petite musique de nuit et marche turque. Génie dès sa tendre enfance, compositeur prolifique (+ de 600 oeuvres répertoriées en fin d'ouvrage Koechel Verzeichnis), je le connaissais par la valse favorite que j'exécutais (!!) terrorisé à 7 ans devant Marguerite Long, Bastien et Bastienne que nous chantions a capella avec mes cousines il y a plus de 50 ans, avec mon Maître René Leroy - comme flûtiste, j'ai joué toutes ses oeuvres pour flûtes concertos, quatuors, sonates, divertimenti... toujours avec le même plaisir malgré la difficulté de certains passages oubliée par l'enchantement de la mélodie. Aussi ce livre m'a remémoré nombre de souvenirs par la lecture de la vie de Mozart, superstar mort à 35 ans, retracée ici en 5 parties de sa naissance à sa mort encore énigmatique, en passant par ses divers périples en Europe: Salzbourg, Paris, Londres, Dresde, Prague, Vienne, Munich, Rome, Milan, Naples, Mannheim... ses joies, ses succès triomphants, ses coups de gueule, ses passages difficiles. Parallèlement, on découvre la suite de ses compositions profanes, religieuses comme franc-maçonniques  (il était aussi vénérable !!) issue de son étonnante inspiration. Même si je suis d'accord avec le jugement émis sur le film Amadeus de Milos Forman travestissant certainement la réalité, avec la mention de nombres de compositeurs contemporains: Haydn, J-Ch. Bach, Schobert,  Sammartini, Cannabich (sans joint auvergnat !!), Holzbauer, Gluck, Gossec, Clementi... et bien sûr Salieri ouvrant ainsi de nouveaux horizons musicaux aux personnes découvrant la musique classique, je regrette l'absence totale de mention de son passage à Lausanne en septembre 1766 et ne suis pas entièrement d'accord avec les Trois Dix  (Reines de la Nuit sans Damrau, Don giovanni sans Ghiaurov/Klemperer, pianistes sans Katsaris, Fischer, Serkin, oeuvres sans cor de basset, ravissant et pétulant);  j'aurai aussi aimé le nom du directeur du concert spirituel tout en se demandant si Mozart est à l'origine de la Marseillaise... Je ne sais pas si vous vous rappelez dans le film Out Of Africa, le héros incarné par Robert Redford fait écouter  sur un vieux phonographe à pavillon du Mozart à des singes, malheureusement sans succès !! Autre petite anecdote, il a été démontré que les vaches écoutant du Mozart dans leur étable donne plus de lait, à conseiller donc à la FNSEA !! Enfin dans les bouchons routiers, je conseille d'écouter ses concertos pour piano, j'en ai l'intégrale en permanence dans ma voiture, ça calme. CQFD !! Alors faut-il aimer Mozart ? A l'instar d'Eric-Emmanuel Schmitt, qui partage avec moi un amour inconditionnel pour Wolfgang, je dirais OUI ! J'ai pris un immense plaisir à dévorer ce Nul au fil des icônes : rencontre, légende, curiosité musicale, caractère, repère, alors Must, Cadeau, Top-Ten du Millénaire, car si Mozart n'est pas un Dieu, il est certainement un ange, en dépit de certains penchants scatologiques... nous ayant fait partager ses musiques, mélodies du bonheur magnétisantes (peut-être à cause de sa rencontre avec Messmer...?!), qui emportent l'âme et le coeur, WwwwAaaaMmmmozart !!!

Ndl : 4196
Hits : 666





Retour       NdL       Menu