Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Biographie

Copyright S?dhana

Louis de Funès, petites et grandes vadrouilles

J-M. Loubier - Robert Laffont - 2014 - 560 pg

J'ai une tendresse particulière pour ce merveilleux acteur, d'une gentillesse touchante, perfectioniste à l'extrême, avec lequel je m'étais entretenu lors d'un reportage photographique après son défilé gendarmesque dans les années 70 sur les boulevards de Genève au son de la marche de St Tropez, bien sûr. Plus d'un 1/2 kil de pages pour une existence bien remplie, truffée d'anecdotes retraçant la formidable carrière de l'oncle Bi aux multiples métiers (dont principalement pianise de bar au début) allant du portier du Paradis jusqu'à l'attendrissant Glaude en passant par Jambier, Rabbi Jacob, maréchal des logis chef Ludovic Cruchot, Léonard Monestier, commissaire Juve, Saroyan, Septime, Fourchaume, Duchemin, don Salluste, Roubier, Daubray-Lacaze, Hubert de Tartas, Stanislas Lefort et... j'en oublie tant sa filmographie. de près de 40 ans et 140 films, couronnée par des succès planétaires (7x 1er au Box Office et un César d'honneur remis par Jerry Lewis en 1980) est riche et diverse, sans oublier sa fabuleuse interprétation de l'Avare qu'il sublima dans une avarice gesticulante et rapiace à souhait; ce avec de prestigieux partenaires dont Bernard Blier, Bourvil, Jean Carmet, Coluche, Mireille Darc, Robert Dhéry, Jean Gabin, Michel Galabru, Claude Gensac, Annie Girardot, Jean Lefèvre, Jean Marais, Christian Marin, Yves Montand, Claude Piéplu, Paul Préboist, Jean Richard... . Donc en 22 chapitres, entre sombreros et papillons, on découvre la biographie fouillée et fort documentée, parue pour son centenaire, d'un de Funès de Galarza, Louis Germain David, je vous prie... fils de Carlos et Leonor partant de Bibi, chien perdu sans collier pour conclure avec Julia et l'honnête homme en passant par les nouilles grises avant la vie de château, le roquet en képi ou le légionnaire et la colonelle, le sentier de la gloire d'un galérien de la pellicule, l'art aménagé de la nouvelle bombe comique dans la bataille du rire, l'ami de famille qui déguste les fruits de l'été, le changement de décor pour le triomphe de Polichinelle, vu et reconnu. Dans cette intense fresque foisonnante de célébrités (que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître...!), étayée par nombre de témoignages de ses proches, collègues, réalisateurs, après les galères de ses débuts, on découvrira les aléas de son quotidien, en disette et gloire, jaloux de préserver l'intimité de sa vie privée, on remarquera le rôle prédominant de Daniel Gélin dans le début de sa carrière, sa rencontre avec Eddy Barclay (Edouard Ruault) parmi tant d'autres grandes figures du théâtre, du cinéma, les deux femmes de sa vie (Germaine et Jeanne sans oublier celle de cinéma, Claude Gensac !!), on découvrira son professionalisme intransigeant, quasi maniaque, ses exigences, ses coups de gueule, sa tendresse fort retenue mais tellement réelle. Un plaisant encart photographique retrace les principales étapes de ses vie et carrière. 30 pages sont consacrées en fin d'ouvrage à des notes précédant les 40 à sa filmographie et un index nominatif de 16 p. J'y ai appris qu'il avait même poussé la chansonnette avec son fils Olivier (Piti Piti pas). J'ai été quasiment scotché par ce pavé en le lisant avidement en trois nuits et le mets aux Top-Ten du Millénaire, Cadeau pour ravir et combler tous ses fans, Incontournables pour instruire les générations futures qui regarderont ses films avec leurs enfants. Merci Louis de nous avoir tant fait rire dans vos vadrouilles...

Ndl : 4261
Hits : 597





Retour       NdL       Menu