Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Santé

Copyright S?dhana

Corruptions et crédulité en médecine

Dr Ph. Even - Cherche-Midi - 20015 - 589 pg

Tiens, voilà notre Zorro de la médecine contestataire, doublé d'un zest de don Quichotte, pour un nouvel épisode hautement pourfendeur. Vous n'êtes pas sans savoir que le Big Pharma est ma bête noire de prédilection, preuve en sont les nombreuses Notes de Lecture l'incriminant férocement ad libitum (voir Indispensables-Santé). Donc, après 4'000 médicaments peu ou prou intentionnellement fabriqués pour des maladies artificiellement concoctées par des faiseurs de maladie, DSM VI et d'autres références fallacieuses, le Pr Even remet la compresse avec toujours autant de hargne et virulence, non dénuée de touches d'humour dans la dénomination des incriminés, à l'encontre des valets, aveuglément et mercantilement inféodés au B-PH qui soit dit en passant est la première industrie au monde, 3'000 Mia, hors de tout contrôle dixit l'ONU, avec tous les dommages collatéraux inhérents, mortels ou mortifères à plus ou moins brève échéance. Cet ouvrage comminatoire se divise en trois: la double face et les dérives parfois criminelles de l'industrie pharmaceutique - analyse de 3 des plus grandes dérives ayant débouché sur des scandales planétaires - analyse de la collaboration ente médecins et industries pharmaceutiques. Comme a son habitude, le Pr Even tire à boulets rouges contre idées toutes faites (non vérifiées ou non vérifiables), maladies et médicaments virtuels, fabriqués de toutes pièces par des inventeurs de maladies (voir J.Blech dans auteur-Ndl) qui n'ont rien en commun avec le non nocere d'Hippocrate. Par le biais des 5 doigts de la main, il explique la mainmise de l'industrie sur la santé, dans ce monde médico-pharmaceutique, glauque et perverti par l'argent, maniant pernicieusement séduction, désirs, besoins mais aussi crainte et anxiété tout en laissant planer une ignorance des plus coupables. L'évolution du prix des médicaments 1970-2015 est édifiante de malversations dans les essais cliniques (3 phases) entre RCT réels et secrets (tout essai clinique doit être ou être présenté comme positif, ce que dénonçait John Virapen voir NdL sous auteur), essais qui oscillent entre théâtre et romans policiers et de dresser la liste des 10 étapes de la falsification de ces dits essais cliniques débouchant sur des contradictions éhontément flagrantes, les 10 niveaux de mensonges des RCT, entre méta-analyses et métasynthèses truquées. Et l'on en arrive à son cheval de bataille : le CHO (à ne pas confondre avec le CHU ..!!) et surtout la lance destinée à terrasser le dragon du CTSU d'Oxford à l'image de St George (appréciez...!!). Entre silence de la presse et inertie tout aussi coupable des politiques, l'éthique de l'industrie pharmaceutique est réduite à quasi néant devant les colossaux enjeux financiers qu'elle génère. Entre statinomania et statinators, j'ai souri jaune au choeur des cardiologues (avec un H !!), son triple dogme et un clergé aux moulins à prières en sus de 20 iconoclastes patentés, ayant développé une escroquerie à l'échelle mondiale, car il n'y a aucune preuve de l'efficacité des statines, détournée pour causes de conflits d'intérêts, avec, en passant, un coup de griffe au Pr Grimaldi qui l'avait égratigné dans son livre " la vérité sur vos médicaments. J'ai été très intéressé, entre HDL et LDL, à sa description du CHO, molécule structurante et protectrice aux trois fonctions - car pas de vie sans CHO, allez le demander aux cellules gliales !! - qui balaie nombre d'idées préfabriquées intentionnellement artificiellement à dessein contrant la démonstration de l'innocence du CHO par épidémiologie interposée. La triple supercherie du CTSU (dénoncé comme officine purement commerciale anoblie) aux tristes sirs et pervertis qui leur emboîtent le pas, est des plus criminelles. Vient ensuite la rocambolesque histoire des statines en 5 étapes avec les méthodes hyperfalsifiées d'essais cliniques, les plus fallacieux des 25 dernières années, biaisés qu'ils ont été de14 façons. Pr Even revendique alors le droit de s'étonner et le devoir de s'informer entre traitement curatif et traitement préventif, RR et RA. Statines, toxiques lents, dont il s'attache à démontrer inefficacité, inefficience et inutilité mais aussi les effets secondaires pervers (15 recensés entre ES, SEP, AVCH...) selon cibles et doses; dans un duel sans pitié à OK PP entre Cochrane et CTSU, on nage en pleine supercherie, malversation, détournement de données randomisées. On en arrive ensuite au couplet contre les anti-agrégats et anticoagulants, AAP et NACO, tous deux ruineux dont les véritables efficacité et efficiences au-delà d'effets secondaires n'ont jamais été solidement, objectivement prouvés, sans antidotes et responsables de nombres d'hémorragies fatales. Tout au long de son épais ouvrage, plus du 1/2 kil de pages, l'auteur s'attache à démontrer ce qu'il fera avec une férocité acrimonieuse dans le livre III, à savoir la corruption entre consultants blancs et noirs (on n'et pas raciste..!) aux 9 rôles et 8 critères de corruption, cadeaux et avantages, contrats médecins-industrie, lanceurs d'alerte, conflits d'intérêts soigneusement dissimulés (de 0 à 152, excusez du peu..). Dans tout ce discours, hautement scientifique, clinique et médical, méticuleusement expliqué, référencé, argumenté... qui m'a souvent dépassé, étayé par de nombreux tableaux complexes en annexe et graphismes; j'ai vivement apprécié la référence humoristiques aux clystères rémollients, insinuatifs et carminatifs du Malade imaginaire d'un certain J-B. Poquelin, la définition de l'athérome, maladie immuno-inflammatoire fort incriminée dans les pathologies cardio-vasculaires, aux causes de laquelle on ne s'est jamais encore vraiment attaqué et surtout le glossaire final des sigles pour s'y retrouver dans cette jungle de majuscules. Entre Brilique, Pravastatine et Enalapril qui m'ont été ordonnés après mon sérieux infarctus, j'avoue maintenant avoir quelques doutes quant à leur efficacité dans le cadre mon insuffisance cardiaque notoire... Livre à faire lire d'urgence à tout médecin généraliste, à tout cardiologue, éthiquement soucieux de ne pas laisser la santé des patients être tributaire d'une corruption planétaire et généralisée pour ne pas prescrire des médicaments sujets à caution. Incontournables, Indispensables-Santé, Top-Ten du Millénaire. Merci et bravo, Pr. Even, pour avoir dénoncé, avec votre habituel franc-parler, en donnant en sus moult noms précis de personnalités médicales comme cardiologiques, un des plus insidieux miroirs aux alouettes de notre époque qui touche la santé de nos semblables, sachant toutefois que, tôt ou tard, nous mourrons tous d'un arrêt cardiaque, élémentaire mon cher Dr Watson !

Ndl : 4413
Hits : 472





Retour       NdL       Menu