Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Sagesse

Copyright S?dhana

Trois amis en quête de Sagesse

Ch. André / A. Jollien / M. Ricard - Iconoclaste/Allary - 2016 - 487 pg

Près d'1/2 kil des pages pour 3 hommes et une Sagesse, on a cogité ferme durant ces 10 jours, et l'ont-ils trouvée finalement ? C'est ce que nous saurons la dernière page absorbée. Donc en 12 chapitres, nos trois compères partent à la recherche de la Sagesse qu'elle soit sophia, hannya, jnâna, prajñâ, sherab ou yeshé en partant des aspirations les plus profondes, au-delà de l'ego, ami ou imposteur, mal nécessaire comme un véhicule de location. Ils nous apprennent ensuite à vivre avec les émotions, art de l'écoute à l'appui selon respect de la parole, lâcher-prise, capacité à se laisser toucher (coulé..!!).. Alors le corps, boulet ou idole, celui qui est à l'origine des souffrances, peut-être ? Un passage fort intéressant concerne la cohérence (entre ce que l'on fait et ce que l'on dit) que j'appelle plutôt la transparence, faisant la nette différence entre maître authentique et gourou de paccotille. Le grand leitmotiv des ouvrages de M. Ricard a la place belle ici, à savoir l'altruisme sous ses formes empathie et compassion, mais surtout sous la forme que je privilégie, la bienveillance et son bon usage selon Christophe, ce en dépit d'usure, impuissance, découragement qui montreraient les limites à ne pas dépasser... On en vient à une notion très zen, la simplicité dans le non-attachement en particulier, syndrome de Diogène en prime pour concrétiser l'art du contentement entre acceptation et résilience. Puis suivent culpabilité et pardon, deux notions fortement exploitées par les religions monothéistes et dogmatiques avec l'inévitable touche replay pour regrets ou ressassements, souvent inutiles. Comme Bouddha a enseigné la libération de la souffrance (impact de la douleur sur l'esprit), de quoi doit-on se libérer pour parvenir à la vraie liberté dans une urgence sans précipitation ? Et bien en s'adonnant à de simples pratiques quotidiennes, dont celui de prendre soin de soi-même ... avant d'aider les autres à en faire autant, logique ?? Car, c'est dans l'effort régulier et persévérant de transformation de l'esprit que réside la solution aux souffrances, souvent par l'autodérison de la Mental FM, je présume. Chaque chapitre est suivi de conseils distillés par nos 3 amis selon leur expérience et parcours; des phrases en grands caractères rappellent des points importants à observer ou cultiver, tout selon.... Entre Aaron Beck, Paul Ekmann, Shantideva, Kabat-Zinn,A. Gandhi, Comte-Sponville, Me Eckahrt & Dogen, Spinoza, Angelus Silesius, Socrate, Dalaï-lama et rinpochés à la pelle.... j'ai apprécié les trois allègements: matériel, occupationnel et mental en s'affranchissant des étiquettes d'une manipulation socio-commerciale. J'ai souri à " Je suis un véritable drapeau ambulant " annonçant l'aspiration à l'apéritif (Ricard qui s'en dédie, je présume) d'un tour en Masérati ! J'abonde dans la rectitude du corps droit favorable à la circulation des énergies subtiles et la dénonciation du matraquage médiatique laissant croire que le bonheur est un objet de consommation (de consumérisation devrait-on dire...) en sus de nombre de considérations, observations, conclusions fort judicieuses, à propos, réalistes et bénéfiques. Mathieu, il y a différentes sortes de joies dont prîti, la joie ravissement dans la méditation et surtout muditã, la joie altruiste (se réjouir du bonheur de l'autre...) à laquelle vous avez préférée ananda la félicité (même si la racine latine felix est la joie...), je ne suis pas tout à fait d'accord... Parmi les trois amis, entre le moine pastis et le philosophe nu (qui a appris coréano-japoniaisement à se dévêtir..!!), le Dr André aurait plus mes faveurs pour différentes raisons: physionomiquement plus chaleureux, moins poseur sur la photo, pour le côté concrètement et humainement réaliste de ses propos, expérience professionnelle médicale à l'appui (même si la touchante innocence d'Alexandre est fort estimable) au contact de la souffrance mentale de ses patients et enfin et surtout parce qu'ancien joueur de rugby. Cet ouvrage aux triples témoignages donnera bénéfiquement et plausiblement des réponses par expériences accumulées, efforts consentis et leçons acquises interposés aux question existentielles que chacun/e est en droit de se poser pour mieux vivre avec soi-même et les autres et dépasser la souffrance générée par le mental. N''en déplaise aux Voix Bouddhistes, à Vivement Dimanche, Pardonnez-moi... en raison de tout le battage médiatique fait autour de ce livre, je ne le mettrais pas aux Indispensables-bouddhisme, mais lui accorderait un net accessit au Top-Ten pour son apport salutaire à la libération de la Souffrance, lui préférant celui du Moine et le philosophe paru en 97 (voir Ndl sous titre). Qu'a fait l'Iconoclaste, en conclusion: i(A...)ll-a-ry !!! car plus on est de sages plus on rit. RAF...!! CQFD.

Ndl : 4443
Hits : 293





Retour       NdL       Menu