Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Dossier

Copyright S?dhana

La défaite des femmes

D. Simonnet - Plon - 2016 - 209 pg

J'ai été bercé des décennies durant par la chanson " Femme libérée " de Cookie Dingler, alors ce titre m'a choqué par son défaitisme flagrant. Qu'est-il donc resté de cette époque bénie, peace, love and flowers des années 70 ? Qu'un profond sentiment de nostalgie vu la tournure qu'a pris tout ce qui tourne autour du sexe et de la femme, développé ici en 8 chapitres, débutant par le commencement de la contre-révolution sexuelle (qu'on est loin des lois Veil et Neuwirth..!) constatant l'éveil de la bête dans l'héritage mammifère à travers le retour de la femme-objet et la désertion des féministes. Le paroxysme est atteint dans l'amour de Dieu déclenchant la haine des femmes, ce en revêtant les habits neufs du machisme ou en fomentant les nouvelles prisons du désir face à un corps jugé subversif. Alors entre femmes voilées et femmes violées, le conformisme pervers sans cesse croissant promeut la soumission des femmes comme monnaie courante, femmes au corps effacé ou supplicié, uniquement libres d'être soumises. Entre grande débandade et touche pas à ma pute, l'étendard de la dévirilisation est élevé contre le plaisir light et le sexe cosmétique, synonyme de triple défaite: désir, sentiment, chair. L'auteur tire à boulet rouge contre les marchands de l'humiliation qui ont franchi un pas de plus vers l'ignoble avec discours pervers et pornographie, cette obsession millénaire de la face cachée du charme. L'Islam et ses dérives extrémistes sont farouchement dénoncés dans la banalisation du viol comme arme de guerre et comme chantage contre l'Occident dépravé, on croit rêver... On assiste au printemps des pornocrates aux contrats mafieux sous couvert d'un nouveau puritanisme fallacieux, appel à la chasteté, hymen reconstruit ou mutilation sexuelle en prime. La culture pétasse fabrique t-elle des poupées, aux fantasmes d'un corps inféodé au tabou clitoridien à tous les étages ? C'est en fait la beauté qu'on assassine car elle est coupable d'être femme. Entre sauvage et civilisé, bonnes femelles et bonnes mères, les nouvelles lignes de la vertu sont dictées sous couvert d'égalité par la violence masquant le visage de l'orgasme, car l'homme ça s'empêche (ou plutôt se dépêche !!). La liberté sexuelle, alors réalité ou miroir aux alouettes, entre sexe-toys et femens ? Ayant depuis mon enfance un profond respect pour la gente féminine, je ne puis qu'abonder dans l'optique de l'auteur et je mets son ouvrage au Top-Ten, Incontournables pour que tous les macs, machos, mecs arrêtent une fois pour toutes de déconsidérer l'autre sexe comme faible ou tentateur, car ils ne savent nullement maîtriser leurs pulsions primaires voire animales.

Ndl : 4483
Hits : 245





Retour       NdL       Menu