Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Bouddhisme

Copyright S?dhana

Les dévôts du bouddhisme

M. Dapsance - Max Milo - 2016 - 286 pg

Est-il vraiment enseigné par Bouddha qu'il faille faire le " cochon pendu " pour être dévôts ? A moins que ce ne soit pour inspirer des cochoncetés avec les dakinis occidentales, frêles et innocentes proies shootées à la tsampa, se donnant à des futurs charlatans du bouddhisme ?? Car en fait dans cet ouvrage, il est principalement question dans ce vajraleaks, en plus du côté merchandising de fallacieux enseignements absent(h)éistes vidéos (8 vérités, 3 énoncés, 5 critères de la novlangue) à l'appui de cette promotion d'une utopie concoctée par cet homme d'affaires avide, colérique et narcissique, des exactions sexuelles et autres salmigondis de Sogyal rinpoché, qui, infatué de sa personne jusqu'au paroxysme accusateur, se pose en potentat religio-spirituel absolu pouvant disposer de ses fidèles à sa guise, dérapant complètement de la fonction éthique et rigoureuse de tout d'enseignant bouddhiste qui se respecte comme tel; à se demander si le succès planétaire son livre, également sujet à caution pour son authenticité tertönique, le fameux Livre de la Vie et de la Mort (j'en ai 4 traductions. la Thurmann étant celle de référence) ne lui a pas complètement tourné la tête. Ce bouddhisme tibétain qui fait fureur jusqu'à en devenir une dalaïmania que je dénonce sur mon site Web, revêt des aspects que déjà Alexandre David-Néel avait évoqués dans ses nombreux livres: mystiques et magiciens du Tibet, magie d'amour et magie noire. Si Monaco invite le bouddha à Boubouland, est-ce que la diva du bouddha est une hippie vieillissante payant son impureté karmique ? Ce livre-témoignage percutant de l'auteure, qui s'y est infiltrée à dessein clientèliste, décrit avec force détails comment par le subtil truchement de la déconscientisation, à l'insu de leur plein gré, des fidèles attirés initialement par le séduisant miroir aux alouettes de l'ésotérisme théosopho-tibétain se sont dévôtement laissé happés par la coercition d'une secte bouddhiques internationale: le Rigpa, dont le gourou incontesté Sogyal rinpoché, s'inspirant de son modèle Chögyam Trungpa (alcoolique notoire et découvert ici également coureur de jupons, c'est Midal qui va être tout contrit), fait la cour et la course éhontée aux dakinis occidentales. Cet ouvrage, étayé par un témoignage aux diverses facettes et consacré uniquement aux dérapages de S.R (suppôt de Mârâ), n'est qu'une partie émergée de l'iceberg des pratiques (libertines) tantriques tibétaines, si prisées par l'Occident parce que mystérieuses et exotiques. J'ai été fort intéressé par le passage réservé au Kalachakra que dispense régulièrement le dalaï-lama (qui n'a jamais tancé ni condamné S.R...??), également par celui sur les tulkus garants de la renommée et bonnes finances des temples. Cette manipulation consciencielle cautionnée par autorités politiques internationales et personnalités du show bizz n'est pas sans rappeler celles exercées par Sahajayoga de Sri Mataja Devi, Sri Chinmoy, Satya Baba, Dae Pop Sa Nim, Ikeda et la Soka Gakai, Moon et sa secte et la Scientologie, ci-mentionnée. La pratique ci-évoquée me renvoie à des informations selon lesquelles il paraîtrait même que le très vénérable Kalou rinpoché (figure de sagesse emblématique) se serait adonné aux fredaines de yab-yum dakinien avec June Campbell... de quoi en être tout retourné, la tête en bas et d'en vomir, car il y a aussi des dakinis hommes !! Je le mets aux Top-Ten du Millénaire, Incontournables, Indispensables-Tibet pour que les personnes honnêtement intéressées par le bouddhisme ne tombent pas dans les filets d'un bouddhisme dévoyé à la sauce business religio-sexuel dont le journal d'un (r)éveillé (dernier chapitre) relate son escapade salutaire; bravo également pour leur éviter de se fourvoyer, à l'insu de leur plein gré, par attraction fallacieuse d'initiations enfumantes dans l'impasse mercantile et dépersonnalisante d'un vampirisme spirituel. A lire absolument. Décidément, vu sous cet angle, le bouddhisme tibétain n'est pas du tout ma tasse de thé, encore moins de tsampa !!

Ndl : 4535
Hits : 191





Retour       NdL       Menu