Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Spiritualité

Copyright S?dhana

Gilgamesh

S. Mitchell/A.Clause - Synchroniques - 2013 - 242 pg

Et hop un grand retour en arrière, du temps des écritures cuné(gond)iformes (référence à la famille Fenouillard, comme de bien entendu !!), car l'histoire commence à Sumer (livre qui avait fait fureur, il y a 60 ans déjà et que j'ai dévoré à l'époque...), n'est-ce pas S-N. Kramer ? Donc parmi les 5 épopées gilgameshiennes, entre Babylone, Mossoul et Ninive, Hammourabi (au célèbre Code), Rilke et Layard, -2'000 et - 1'200 av. J-C., Gilgamesh (Noé babylonien) et Enkidu à la solide amitié comme David et Jonathan, Ninsun, Shamhat, Shamash, Humbaba (au rhum ..?!!), Ereshkigal, Ishtar, Namtar, Utnapishtim..., mariage cosmique, défi, monstre dans la maison, humiliation de la déesse, mort et exil, échappatoire et chemin devant soi, vous découvrirez les 11 chapitres de cette puissante et fantastique saga écrit en akkadien (que fit tous danser Michel Fugain !!), indéniable oeuvre littéraire appartenant au patrimoine spirituel de l'humanité, un peu au même titre que la Bhagava Gitâ, relatant le déluge et la quête de l'immortalité dans ce qui peut être considéré comme un texte fondateur de la pensée universelle, marquant aussi bien l'Odyssée que la Bible de son empreinte métaphysiquement existentielle. Dans cette agréable version vivante traduite en alexandrins, le récit mythique nous convie à suivre la mutation de Gilgamesh, roi tyrannique d'Uruk qui, au fil de multiples péripéties tumultueuses, arrivera à sereinement accepter son destin de mortel, par le truchement de la juste compréhension de souffrance, vulnérabilité, peur de la mort. Celle-ci n'est rendue possible que par la force de l'amour et la recherche de la sapience qui mènent à la plus simple mais profonde humanité. Laissez-vous happer par cette insigne fresque poétique aux charmes magistraux. Dans l'introduction fort instructive, sur tenants et aboutissants de l'oeuvre, une petite erreur de 1'000 ans, Sengtsan, auteur du fabuleux Hsin Hsin Ming, vécut au 6è et non 16è siècle, sacré différence n'est-il pas ?!! et une petite précision nécessaire à apporter, il ne s'agit pas du djihad (terme par ailleurs galvaudé par Daech) extérieur et guerrier, mais le dijhad intérieur concernant l'effort raisonné pour combattre pulsions et passions, ce que l'on retrouve ici, n'est-il pas S. M (pas sado-maso, je vous prie !!). 50 pages de Notes, pointues et détaillées, et un glossaire nominatif terminent cet ouvrage fondamental que tout/e un/e chacun/e se doit de lire ou d'avoir lu pour assurer éventuellement... son immortalité et que je mets aux Incontournables.

Ndl : 4642
Hits : 40





Retour       NdL       Menu