Retour       NdL        Menu       

Titre       Auteur       Catégorie       Nouveautés       Indispensable       Incontournable       TopTen       Cadeau



Mort

Copyright S?dhana

Mort dans tous ses états (la)

Ducluzeau - Dervy-Livres - 1998 - 326 pg

Etant un fan' de tout ce qui à trait à la Mort, sans être un thanatologue patenté, vous comprendrez pourquoi tous les états de la Mort ont revêtus une attirance spéciale. D'emblée, ce remarquable ouvrage est, sans conteste, la référence dans la quête du vrai sens de la Vie. Les grandes questions et explications y sont abordés avec beaucoup de d'intelligence, dans le sens d'apporter des éléments de compréhen-sion sensés et judicieux. La peur de la mort qui en a fait un tabou, soit par ignorance soit par superstition face à un mystère insondable - la mort possède-t-elle son anthropolo-gie à défaut d'anthrophagie, les rites funéraires et leur signification, le rapport freudien Erôs et Thanatos - le droit de mourir dans la dignité, tellement mis en exergue de nos jours par le problème de l'euthanasie - la tentation du suicide, la toute puissance scientifi-que dans son défi à la maladie, les défis de la méde-cine académique, la souffrance de l'agonie, surtout si on sait que l'on sera incinéré en 1 h à plus de 1'000 degrés, tous ces thèmes bien concrets et réalistes précèdent le questionnement de bien des philosophes, de Platon à Lévinas. Puis vient la question de la vie après la mort et là, le Bouddhisme et son aspect tibétain se taillent une part de choix, face aux perspectives résurrectionnelles du judéo-christianisme et de l'Islam, avec une perspec-tive intéressante, celle d'un Christ cosmique rejoi-gnant ainsi les approches de T. de Chardin et A. Bailey. Le Soufisme, comme le Me Eckhart et le Zen se rejoignent dans un « mourez avant de mourir » très significatif. Ensuite de quoi sont passés en revue les différents « livres des morts » tibétain, égyptien, chrétien (avec ses 5 tentations et 6 préceptes pour l'accompagnement des mourants) - y manque celui des mayas - au travers desquels la mort symbolique transparaît comme une initiation à l'instar des rites de passages (voir Chamanes de Sibérie). Le processus de deuil y est décrit avec son détache-ment difficile à l'encontre de la personne trépassée, les émotions inhérentes, les différentes phases de son processus, l'aide à apporter à ceux qui restent. Un des clés de l'incompréhension face à la mort rési-de dans notre mal-être que l'auteur explique en fonc-tion du grain de moutarde, des 4 Nobles Propositions, dans l'ignorance et de la non-mise en pratique des 3 Incommensurables et d'une attitude correcte face à l'Impermanence. Le passage y consacré est très bien rédigé. La clé se trouve dans la postface : l'art de vivre et mourir en confiance et sérénité en apprivoisant la mort (je préférerai la tournure de « s'acclimater à la réalité de la mort »). Quitte à me répéter, la Référence, avec un grand R. Figure au Topten.

Ndl : 682
Hits : 2890





Retour       NdL       Menu